Violences faites aux femmes : non à la baisse des subventions aux associations !

Dans le cadre du Programme départemental contre les violences faites aux femmes, je suis intervenue au Conseil départemental sur la subvention à l’association « Mouvement du Nid ».

 

 

Monsieur le Président, chers collègues,

L’année dernière pour ce même rapport, nous avons souligné que le combat contre les violences faites aux femmes ne datait pas d’aujourd’hui.

Je le sais, je le vois encore dans ce rapport l’investissement des associations qui se mobilisent au quotidien pour aider les victimes, pour les informer sur leurs droits, pour les accompagner dans des démarches qui sont encore trop souvent des parcours du combattant dans lequel tant de femmes renoncent.

 

Ainsi, Monsieur le président, au delà des discussions politiciennes nous tenons à saluer l’action du conseil départemental en la matière. En effet nous le savons, la lutte contre les violences faites aux femmes, la proximité, l’écoute, l’information sont valorisés dans notre département.

 

Cependant, pouvez-vous me dire pourquoi la subvention de l’association « Mouvement du nid » qui était il y a quelques années de 50 000 euros, l’année dernière de 37 000 € passe cette année à 35 000 euros alors qu’ils ont ouvert un poste de chargé de prévention-sociologue à plein temps ce qui va dans le sens d’une plus grande professionnalisation de leurs interventions en soutien aux bénévoles.

En 2016 l’association a dépassé les objectifs demandés en rencontrant plus de 3000 jeunes, très exactement 3314, je cite le rapport.

Le travail des bénévoles auprès des jeunes dans le cadre des établissements scolaires est reconnu nationalement.

La baisse incompréhensible de cette subvention serait pour les équipes une non reconnaissance de leur travail et aggraverait leur déficit. En effet, leur compte de résultat 2016 est déficitaire de 3102 euros.

Je vous demande, Monsieur le Président, de réexaminer cette décision qui n’est pas justifiée dans le rapport et qui porterait préjudice aux actions de cette association auprès de nos jeunes.

 

Catherine PICARD

Conseillère départementale

Vous aimerez aussi...