Le logement est un élément de sécurité et de dignité.

En séance publique du Conseil départemental, le 15 décembre 2017 j’ai fait une intervention sur le Fonds de solidarité pour le logement.

 

 

Monsieur le Président, chers collègues,

Le logement est un élément de sécurité et de dignité.

L’année dernière, à propos de ce même rapport, Madame Godin nous disait, je la cite : « Nous nous sommes engagés à faire une étude, nous allons la faire. Nous allons peut-être même essayer de comprendre pourquoi cette baisse est significative. »

Où en est-on de cette étude qui permettrait de nous éclairer sur le fonctionnement des aides attribués au titre du fonds de solidarité pour le logement  qui est indispensable pour un certain nombre de nos citoyens.

Vivre dans un logement décent est une condition de l’épanouissement personnel et familial. Mais, avec un coût général élevé et des disparités territoriales extrêmes tant sur la quantité que sur la qualité de l’offre dans notre département, nous savons combien il est difficile et très cher de se loger. Je vous rappelle que trois français sur quatre, aujourd’hui, considèrent que le logement est une source d’inégalités très forte, la plus répandue, selon un sondage de la SOFRES.

Cette aide versée concerne aussi bien les logements publics que les logements privés et repose sur le niveau des ressources des demandeurs auprès de la CAF ou des EDAS.

Pendant la journée organisée pour les cadres du Département, nous avons appris la création de pôles sociaux qui regrouperaient les EDAS actuelles comme à Chatillon.

Jusqu’à présent, les élus de l’opposition n’avons eu aucune information, nous n’avons connaissance d’aucune concertation avec les agents des services encore moins des usagers.

 

La proximité est pourtant une règle absolue pour être au service des citoyens pour pouvoir remplir ses fonctions. La définition de ces espaces sont « des lieux d’accueil qui proposent écoute et aide aux personnes en difficulté ».

Or la baisse des demandes des aides attribuées au titre du fonds de solidarité pour le logement est inquiétante.

Comment peut-imaginer que l’éloignement du service public, du au regroupement des EDAS permettra et facilitera les démarches que les citoyens doivent faire pour obtenir cette aide ?

Vous aimerez aussi...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!